Monthly Archives

septembre 2015

Comment reconnaître une angoisse normale et anormale ?

Par | Articles | Aucun commentaire

Il existe 2 types d’angoisses

– l’angoisse “normale”, extérieure qui est l’événement externe à vous et qui peut provoquer une crise d’angoisse
– l’angoisse “anormale”, intérieure qu’on se créé soi-même (oui!), par nos pensées négatives et qui finissent par nous immobiliser.


Lorsqu’on commence à avoir peur des symptômes que notre corps est en train de
produire, c’est là que commence l’angoisse … et si on est dans l’évitement -> l’agoraphobie.

Non, vous n’êtes pas fou ni folle, c’est juste trop d’informations et une méconnaissance de celles-ci.

Quels sont les 2 types d'anxiété?

Voici quelques exemples

Si vous êtes pris d’une angoisse due à un événement extérieur à vous comme un incendie, un accident, une tempête, un tremblement de terre, un animal, une annonce fracassante, un attentat, un drame, bref, vous avez compris, c’est LA chose que vous voyez ou entendez, qui va vous faire avoir peur et cette situation est normale !

Votre corps vous dit de fuir, pour votre bien! A l’intérieur de votre corps, beaucoup de choses vont se mettre en marche… adrénaline, accélération du rythme cardiaque, hausse de la pression artérielle, dilatation des bronches ainsi que des pupilles. Vous faites face au danger et c’est normal !


La réaction que nous avons lorsque nous faisons une crise de panique est exactement la même que celle que nous avons lorsque nous percevons un réel danger et que notre organisme se prépare à y faire face ou à fuir.

Dans le deuxième exemple, cette fois-ci, d’une angoisse intérieure, on peut imaginer que par exemple, vous êtes dans la salle d’attente chez votre dentiste (ça m’est arrivé donc j’en parle!) et donc vous devez attendre votre tour. Soudain, à cause du fait que vous n’êtes pas très “joyeux” d’attendre sans savoir si votre soin va vous faire mal ou pas (anticipation!), vous allez commencer à avoir chaud, vos mains vont sûrement devenir moites et peut-être même que vous aurez mal au ventre ou besoin d’aller aux WC…

Le problème c’est qu’à ce moment-là, votre cerveau va essentiellement se focaliser sur les symptômes que votre corps est en train de vous envoyer plutôt que sur la réelle peur du dentiste. Et c’est là que vous allez vous-même déclencher une crise d’angoisse !

Vous avez peur de ce qui va se passer étant donné que vous sentez que dans votre corps, tout est en train de se torturer et vous avez surtout peur de ce qu’il va se passer. Vous mettez sans le vouloir en marche tout un système de symptômes intérieurs très désagréables mais pas mortels!

Quand ça m’est arrivé (à de nombreuses reprises), je me disais : « Oh non non non… pas ici, pas maintenant, mon Dieu, quelqu’un va voir que je suis mal… et si je tombe dans les pommes mon Dieu mais ici je peux pas, il y a trop de monde, ohhhhhh mais non …. pas maintenant … ohh mais pourquoi ça m’arrive toujours ? »

Et le cercle infernal était lancé. Impossible de m’arrêter. Je paniquais et je faisais celle qui allait bien. Je cherchais dans mon sac vite un peu d’eau ou des gouttes de Rescue ou un bonbon ou je ne sais trop quoi pour faire mine que tout va bien. Comme si les autres allaient se rendre compte. Mon Dieu quelle panique. Ce sont donc nous qui mettons en marche tout ça. Et il faut savoir arrêter ces pensées… pour les dépasser.

Un travail d’analyse mentale est conseillé vraiment pour comprendre ce qu’il se passe (thérapie comportementale et cognitive).

Quels sont les 2 types d'anxiété?

Notre système nerveux face à l’anxiété

Donc, je récapitule : quand notre cerveau perçoit un danger (qu’il soit réel ou imaginaire), notre système nerveux stimule dans notre corps tout ce qui est biologiquement prévu pour nous maintenir dans un état d’alerte maximale et de combativité. Il prépare notre corps à agir ou à réagir, à fuir ou à combattre en provoquant les effets suivants :

· dilatation des pupilles et des veines
· augmentation de la fréquence cardiaque
· élévation de la pression artérielle
· augmentation du taux de glucose et de la transpiration
· les muscles se contractent
· détournement du sang de la peau et du système digestif vers le cœur, le cerveau et les muscles
· l’activité cérébrale augmente

Quels sont les 2 types d'anxiété?


Bon à savoir
:

J’ai lu également que tout ce qu’il se passe à l’intérieur de notre corps pendant une crise de panique/d’angoisse, c’est exactement le contraire d’une faiblesse. Quand on souffre de crises de panique, on interprète souvent les symptômes physiques de ces crises comme des signes d’un état de faiblesse dangereux alors qu’en réalité durant ces crises, le corps est placé dans un état optimal, au maximum de ses capacités, pour pouvoir faire un effort violent. C’est donc tout le contraire ! Le saviez-vous ?


Ces modifications ne sont donc pas dangereuses pour l’organisme puisqu’au contraire elles existent depuis la nuit des temps pour nous protéger.

 

Dans le cas des crises de panique, étant donné que nous n’avons pas identifié le danger, nous restons en alerte, dans cet état de panique qui caractérise la crise d’angoisse, sans pouvoir y mettre fin !

Votre cerveau se trompe! D’autres exemples…

Imaginez que vous êtes en voiture et vous roulez tranquillement sur une route en ligne droite. Tout à coup un chat surgit sans crier gare et traverse votre route. Ouaouhhhh ! Que faites-vous ? En une fraction de seconde, vous allez soit freiner violemment, soit tourner le volant de façon précipitée pour éviter le chat, n’est-ce pas? Une fois le chat évité, que se passe-t-il ? Votre corps est complètement stressé! Vous êtes en panique. L’adrénaline est au maximum… votre cœur bat très vite et vous êtes dans un état d’excitation très désagréable. Mais réfléchissez… votre réaction n’a pris qu’une fraction de seconde! Et ce n’est qu’après cette réaction que vous avez perçu le changement d’état du système nerveux de votre corps…..

Les solutions ?

Il y en a!

La guérison de l’agoraphobie passe par un nouveau dialogue intérieur avec soi ou pendant la crise de panique. C’est tout le travail que j’ai appris à faire et que je fais avec les personnes qui souhaitent dépasser ces peurs.

Retrouvez d’autres exemples et mes conseils personnalisés dans le coaching individuel que je vous propose.

Quels sont les 2 types d'anxiété?

N’hésitez pas à partager cet article autour de vous.
Cela aidera peut-être quelqu’un de votre entourage qui n’arrive pas à passer à l’action
à cause de ses peurs. 


Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux! 

Facebook – Instagram – Youtube