Pourquoi attendre le bonheur au lieu de le créer?

Par 20/02/2016Articles
Pourquoi attendre le bonheur au lieu de le créer?

Attendre son bonheur

Parce que notre société nous impose une image préfabriquée du bonheur, nous sommes nombreux à croire qu’il viendra avec :

– l’achat d’un nouveau bien matériel
– un rajeunissement dans notre apparence ou une perte de poids
– une croisière en haute mer ou un voyage exotique
– ou encore avec l’arrivée d’une relation
– d’une promotion ou d’un événement extraordinaire…

Alors on attend patiemment d’être heureux un jour, chacun son tour!

On attend de :

  • terminer ses études ou de trouver un meilleur emploi
  • rencontrer le grand amour ou de divorcer
  • changer de voiture
  • partir en vacances
  • déménager dans la maison de ses rêves.
  • avoir un enfant ou que les ados quittent la maison
  • payer ses dettes ou de partir à la retraite
  • reprendre la forme ou de recouvrer la santé

    On attend ceci. On attend cela. Puis les années passent… Les responsabilités et les exigences de la vie changent, mais elles ne finissent jamais vraiment. Pendant ce temps, on est toujours dans la file d’attente!

Le bonheur, le vrai, ce n’est ni un événement ni une situation particulière, mais un état d’être!

ATTENDRE SON BONHEUR

Difficile vous allez me dire quand on “souffre” d’anxiété, d’angoisses, de phobies… d’être heureux. Bien entendu. Je le comprends car je l’ai pensé également.

Mais il m’a fallu plusieurs années pour comprendre que le bonheur est un état d’esprit qui prend vie avec la simple décision d’être responsable à 100 % de notre bonheur et d’être heureux, ici et maintenant, dans le moment présent.

Lorsque je pense à toutes les fois où j’ai attendu que les conditions extérieures de ma vie me fournissent des raisons pour être heureuse, je constate que j’ai perdu du temps.

Puis un jour, j’ai finalement compris que je ne pouvais pas donner aux autres ou aux circonstances de la vie la responsabilité de me rendre heureuse. A compter de ce moment-là, j’ai pris la décision d’être la seule responsable de mon bonheur.

Se tenir entièrement responsable de son bonheur va bien au-delà des limites de la simple pensée positive.

Apprendre ou réapprendre à être heureux, ici et maintenant, c’est l’art le plus plus beau et le plus noble qui soit.

Lorsque notre bonheur prend source de l’intérieur, nous devenons les maîtres d’oeuvre de notre existence. Ainsi transformée, notre vie devient un grand et beau chef-d’oeuvre!

Textes tirés du livre de Nicole Bordeleau : “L’art de se réinventer”, paru aux Editions de l’Homme (Canada)

Leave a Reply