Comment fait Bastien pour voyager malgré ses angoisses?
Articles

Comment fait Bastien pour voyager malgré ses angoisses?

Voyager malgré ses angoisses, est-ce faisable? Bastien nous prouve que oui. Vaincre ses angoisses coûte que coûte !

Un vol Genève-Montréal le 31 octobre 2016 (lendemain de mon anniversaire!) et une belle rencontre!
Une rencontre à travers le voyage. Une de plus!

L’avion était quasi plein (180 sur 187 sièges occupés), je partais pour 3 mois au Canada.
Encore un voyage qui s’annonçait extraordinaire pour moi!
J’ai eu la chance de me retrouver assise à côté d’un jeune homme suisse au parcours de vie incroyable qui m’a donné envie de vous écrire ce post du jour.

Figurez-vous que… Bastien est agoraphobe!
Voyager malgré ses angoisses, c’est ce qu’il fait, régulièrement. 

 

Incroyable… 

C’est fou ça tout de même… cette rencontre improbable!
Après avoir discuté de nos parcours respectifs et de nos projets au Québec, j’ai compris ce qui animait Bastien. Malgré son jeune âge, il avait en lui, cette ENVIE de se dépasser et de faire les choses coûte que coûte! Voyager malgré ses angoisses ? OUI. Même si ça lui coûte. Il m’explique qu’il essaie de voyager régulièrement mais que ce n’est pas toujours facile. Il est motivé, et aujourd’hui, malgré un peu de tension palpable, il est là!
Il partait rejoindre sa famille à Montréal pour 2 semaines et n’en croit pas ses oreilles quand je lui ai dit que j’avais vaincu 15 années d’agoraphobie et que là je repars pour 3 mois à l’étranger.


Une certaine vision de la vie

J’ai apprécié sa vision de la vie, qui je dois dire est bien similaire à la mienne! Il fait son maximum pour chaque jour apprendre de nouvelles choses, ne pas s’endormir sur ses lauriers et il aime se dépasser continuellement.

Oui Bastien est agoraphobe. Un agoraphobe modéré, mais tout de même, rempli de craintes et de peurs. Voyager malgré ses angoisses, c’est certaines fois un vrai parcours du combattant. Encore faut-il arriver à se faire confiance, à faire confiance et à lâcher-prise. Bastien prend sur lui. Il fait bonne figure (comme moi à l’époque!) mais je suis certaine qu’à l’intérieur de lui, c’était chaotique. En fait, il ne va jamais dans des endroits où il y a beaucoup de monde (concerts, soirées, etc), il évite tout endroit où il est confiné car il a peur de faire un malaise. Il le vit quand même bien car c’était bien pire il y a quelques années.

Alors je me suis mise à rigoler et à lui demander ce qu’il fichait là! Car là, c’est l’endroit rêvé pour paniquer. On ne maîtrise rien et on doit faire confiance au pilote! Il m’a dit : oui, t’as raison mais entre ce que je pense et ce que je fais, je sais qu’il y a une différence! Je m’angoisse pour rien. De toute façon, j’ai envie d’aller à Montréal donc je n’ai pas le choix, je dois faire confiance!

Vaincre ses angoisses à tout prix!
Voilà, on y est! Et voyager malgré ses angoisses, c’est encore plus fort !
Beaucoup de gens souffrent en silence. Peut-être qu’il n’était pas le seul dans cet avion à subir ce dérèglement émotionnel. Mais il l’a fait!


Après quelques beaux échanges, j’ai donc compris que l’agoraphobie de Bastien n’avait jamais réellement pris le dessus sur sa vie car il en avait décidé ainsi.

Toutefois, il aimerait, à l’avenir, se débarrasser de ces angoisses stagnantes et de ces vilaines projections pour pouvoir profiter encore davantage de la vie!

Comment fait Bastien pour voyager malgré ses angoisses?

Une personne déterminée

Malgré son jeune âge, il a tout appris de lui-même. Il s’est essayé à plusieurs métiers et il n’a cessé de chercher des solutions. Très mature, il a donc compris que c’était lui uniquement le capitaine de son navire et qu’il n’allait sûrement pas s’empêcher d’aller voir sa famille à Montréal sous prétexte, qu’il était pas à l’aise dans un avion durant 8h, enfermé et à la merci du pilote! 🙂

Il n’a pas bougé beaucoup, il a regardé un film, mangé un peu et n’a pas fait de sieste (contrairement à moi!) ni pris un bon verre de vin (comme moi!). Ce moment était riche et j’espère vous avoir transmis une nouvelle fois que tout est la tête. Que si notre objectif est suffisamment clair doté d’une gigantesque envie, on peut faire des choses extraordinaires!

Nous nous quittons au secteur bagages, à l’aéroport de Montréal et on s’est remercié de ce moment de vie fort agréable qui n’arrive que lorsqu’on est ouvert et dans l’action!

C’est tout le bonheur que je vous souhaite!

Et vous? Que pensez-vous de Bastien et de son courage?
N’hésitez pas à partager ce contenu sur votre réseau social favori ! Merci d’avance !


Et rejoignez-moi sur 
FacebookInstagram et Youtube !

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *