Les 3 secrets pour stopper une crise de panique!

Par 25/04/2017Articles

Aujourd’hui, on part dans le vif du sujet… comment stopper une crise de panique?

Pas simple, je le conçois, surtout lorsqu’on a depuis longtemps agi d’une certaine manière… avec tout un schéma de protection, d’évitement et de croyances limitantes bien ancrées. Peut-être que vous vous êtes déjà dit que : « de toute façon, c’est peine perdue » et qu’avec ces crises de panique, « vous êtes sûrement bon pour rester comme ça toute votre vie »… je l’ai aussi pensé alors je peux vous comprendre mais sachez que tout cela est faux! Au début, j’ai essayé de me confronter à mes peurs, certaines fois, j’y arrivais et d’autres pas et je ne comprenais pas pourquoi.

A force de persévérance et surtout grâce à un accompagnement (un coach qui m’a appris plein de choses sur mon comportement), j’ai réussi à me rendre compte que ce que j’appliquais fonctionnait. Ces crises de panique n’étaient pas réelles. J’exagérais à chaque fois et je n’étais pas réellement en danger. Je ne savais juste pas maîtriser mes émotions. Mon impatience faisait que j’en rajoutais une couche et que j’étais comme une môme apeurée.

J’ai travaillé dur sur moi, j’ai lu beaucoup d’ouvrages en lien avec le comportement humain, les neurosciences, la psychologie, les techniques de relaxation et le pouvoir du mental. Je me suis rendue compte de l’incidence positive sur ma vie qu’avaient ces nouvelles techniques pour vaincre mes crises de panique. J’ai réussi à les apprivoiser pour ensuite les voir s’envoler. J’ai surtout appris que ma réaction face à elles pouvait soit m’emmener en enfer soit au paradis.

les 3 secrets pour stopper une crise de panique!

Voici donc mes 3 secrets pour stopper une crise de panique :

  1. Tout d’abord, sachez qu’une crise de panique”, côté sensations physiques qui nous font peur sont dues à l’accélération soudaine de plusieurs choses dans son corps… surtout de notre rythme cardiaque. Il y a sécrétion d’adrénaline qui arrive sans prévenir pour nous dire: “Attention, danger!!! Fuis!”. Oui, notre cerveau nous prévient d’un danger et donc si on ne l’écoute pas, on va être très mal ou avoir l’impression de mourir là sur le champ. C’est une sorte d’alarme pour se préserver d’un réel danger. Mais il n’y en a pas dans notre cas présent (fausse peur je vous le rappelle!) donc le problème, c’est que notre cerveau ne fait pas la différence avec la réalité. Ce sont exactement les mêmes symptômes que si c’était réel et on finit par le croire car ses arguments sont bien convaincants. Notre cerveau veut nous faire paniquer, pour notre bien! Alors, qu’est-ce qu’il faut faire ? Surtout, ne pas reculer, surtout pas ! On ne rentre pas chez soi en courant (vécu!), on ne s’arrête pas en route en mode “paralysie” (vécu!), on continue. On analyse avec calme la raison réelle de cette panique soudaine. Est-on réellement en danger ? Non. Ensuite, et comme 99% des crises de panique ne sont pas réelles, on se raisonne et on prend sur soi. On se calme.

2. Se calmer ? Facile à dire vous allez me répondre… forcément! Je vous entends déjà! Hé bien, oui, ON SE CALME. On aligne ses chakras et ON RESPIRE. Une crise de panique c’est très dérangeant et on a vraiment l’impression qu’on va y rester. Mais c’est quoi votre peur là tout de suite ? Est-elle vraiment réelle ? Etes-vous réellement en train de risquer votre vie ? Etes-vous dans le présent ou êtes-vous déjà dans le futur, voir dans le passé ? Etes-vous face à une chose monstrueuse qui risque de vous manger tout cru ou est-ce votre cerveau qui vous joue encore des tours en vous disant : “Oulala, arrête, n’y vas pas, tu ne vas jamais y arriver, t’es pas capable, tu ne peux pas le faire, tu vas faire un malaise!” Alors? Avez-vous la réponse ? Je suis sure que oui. Vous êtes persuadé que vous n’y arriverez pas… voilà! C’est dingue, n’est-ce pas ? C’est la vraie crise de panique où plus rien n’est réel.
Qui vous a dit que vous n’étiez pas capable à part vous ? Personne. OK, alors, on respire, on pense à autre chose (à la raison pour laquelle vous êtes où vous êtes et pourquoi vous y êtes car ça serait vraiment nul de rebrousser chemin!) et on continue! La crise d’angoisse va s’en aller et vous le savez.


3. On prend le temps de s’arrêter, oui. Vous avez le droit, il n’y a rien de grave ni de honteux. Pas besoin de foncer comme un âne dans un supermarché rempli de monde juste pour vous prouver que vous en êtes capable de dépasser une crise d’angoisse. Il n’y a rien de mortel et ça ne dure jamais. Alors, on s’arrête et on respire calmement. On ferme les yeux, on inspire profondément 3x tranquillement et on expire par la bouche, on boit éventuellement une gorgée d’eau et on change de fréquence radio interne (looser.fm c’est fini !). On se redresse puis on sourit et on reprend son chemin avec la ferme intention de réussir ce petit pas supplémentaire dans sa vie qui fait qu’on sera fier de soi.

 


Pour information, une crise de panique ne dure en général que quelques minutes. C’est là que vous devez être plus fort que tout. Si vous voulez vous en sortir, vous devez cesser de croire votre saboteur. C’est le moment où les informations fausses sont envoyées au cerveau. Plus vous allez paniquer et moins vous allez réussir…


J’attends avec impatience vos réactions et vos réussites!
Surtout, n’oubliez jamais : “on ne lâche rien et on se dirige vers la vie de ses rêves!”

 

N’hésitez pas à partager cet article autour de vous.
Cela aidera peut-être quelqu’un de votre entourage qui est anxieux ou agoraphobe
et qui n’arrive pas à passer à l’action à cause de ses peurs.

Rejoignez-moi sur les réseaux sociaux!
Facebook – Instagram  Newsletter Youtube – Mon livre

 et pour ceux qui veulent passer à l’étape suivante ⇓ 

8 Comments

  • Carboni sylvie dit :

    Je suis en pleine dépression et je déclenche des crises de panique qui sont liées à plein d événements négatifs dans ma vie depuis deux ans.
    Décès de ma mère, au travail très mauvaise ambiance depuis de nombreuses années, problèmes digestifs importants.
    J essaie malgré tout de sortir et de ne pas écouter ce saboteur qui est vite présent si on le laisse faire
    Mais pas toujours évident
    Y a t il des aliments qui favorisent l anxiété?
    Je suis suivie par une psychologue et une sophrologie
    C est un long travail sur soi à faire mais je suis déterminée à m en sortir car ce n est pas une vie agréable et pour mon entourage aussi.
    Je prends du temps pour moi
    J ai lu votre livre et la clé des secrets
    J espère que tout cela va m aider et j irai jusqu au bout pour retrouver une vie sereine et ma joie de vivre que j ai perdu .
    Merci pour votre aide

    Sylvie

    • Séverine Cherix dit :

      Bonjour Sylvie,
      Merci de votre message. Vous êtes sur la bonne voie et entourée, c’est le principal (psychologue et sophrologue).
      Oui certains aliments peuvent favoriser l’anxiété : sucre, café, thé, cigarettes, alcool et toutes les boissons/aliments LIGHT (remplis d’aspartame).
      Je vous souhaite du courage et de la patience pour vaincre vos peurs. C’est possible, ne l’oubliez pas! Tout est dans la tête! Belle journée!
      Séverine

  • Lola dit :

    J’ai 28 ans et j’ai déclenché des crises de paniques voir de l’angoisse généralisée à mes 26 ans. Elles sont arrivées sans prévenir et ont prit un total contrôle de la vie. J’ai été suivi par une psychiatre qui m’a mise sous anti dépresseur.
    Cela fait 1 an et demi que cela va mieux plus de grosses angoisses mais une anxiété relativement présente.
    Aujourd’hui je suis en vacance et c’est reparti sans prévenir. Évidemment l’angoisse appelle l’angoisse. J’angoisse de repartir comme il y a deux ans. J’essaye de me raisonner mais cela est très compliqué
    Que me conseillez vous

    • Séverine Cherix dit :

      Bonjour Lola, merci de votre message. Désolée mais je ne suis pas psy, ni médecin et en aucun cas je ne pourrais poser de diagnostic en vous lisant. C’est bien plus compliqué que cela à répondre. Le travail est à faire et surtout sur l’émotion qui accompagne une crise de panique. Je vous conseille d’aller vous inspirer de mes vidéos sur Youtube, mes articles de blog et ma page FB et aussi du groupe “Dépasse ton anxiété” sur FB mais il y a un vrai travail à faire de reprendre confiance en vous et de vous mettre en mode “réussite” – stop à la victimisation qui vous mènera nulle part. C’est mon avis, j’ai passé 15 années de ma vie à être agoraphobe, je peux vous garantir que la clé est l’attitude et la persévérence. N’hésitez pas à vous inscrire à une formation en mini-groupe (4 semaines) qui est géniale par rapport à son énergie et aux progrès que les participants ont obtenus. Belle journée!

  • Laura dit :

    Bonjour, j’ai 16ans et il y a 4mois j’ai eu un problème, ce qui m’a déclencher des crises de panique (je n’avais jamais eu de crise avant, et de base je ne suis pas une fille anxieuse) et par la suite, peur de sortir, d’aller voir mes amies, d’aller au lycée…. je reste que avec mes parents, et maintenant je suis pas presque en dépression, sa me rend’ malheure.
    Mes symptômes sont: palpitation, déréalisation (impression de ne plus être dans la réalité) sifflement au oreilles, tête qui tourne, nausée, tremblement, boule au ventre etc etc..
    Je suis suivie par un psychologue, psychiatre, hypnotherapeuthe, et je fais des séances de relaxation.
    Mais sa n’empêche pas que je pense très négativement.. j’ai toujours peur, je n’arrive pas a dépasser mes peurs, des qu’une crise surviens je perd tout mes moyen, et sa me déprime encore plus…
    Je n’arrive pas trop à expliquer tous ce que je ressens vraiment c’est compliqué…
    Je suis désolé pour les fautes.
    Merci pour votre articles!
    Avez vous des conseils à me donné ?

    • Séverine Cherix dit :

      Bonjour Laura, merci de votre message. Vous êtes bien entourée donc vous allez petit à petit comprendre que vos peurs ne sont qu’illusoires.
      N’hésitez pas à aller voir mes vidéos sur Youtube également.
      Belle suite, et tout va bien, respirez surtout !
      Séverine
      https://www.severinecherix.com

  • Elodie dit :

    Bonjour Séverine, je m’appelle Elodie j’ai 28 ans. On m’a découvert mon anxiété généraliser il y a environ 5 ans maintenant. Javais peur d’être malàde tout le temps.. peur de faire des choses avec un minimum de risque.. voiture, avion, attraction, quand il arrive un drame à quelqu’un.. je suis sûr que sa peu m’arriver aussi.. J’avais toujours eu de grosses angoisses.. j’ai peur de la mort et je suis aussi un peu hypocondrique.. mais je n’avais jamais eu de crise de panique avant ces derniers mois. La première est arriver sans aucune raison il y a 3 mois.. et depuis sa ne cesse.. j’en fai quand même beaucoup moins depuis que je m’aide de la relaxation.. de témoignage également comme le tien.. je prend des astuces par ci par là.. qui en effet mon beaucoup aider.. des témoignages qui me rassure sur le fait que ce n’est que de l’angoisse.. et rien de grave.. mais quand une crise arrive d’un coup.. sans aucun élément déclencheur.. sa me fait vraiment peur.. à cet instant je me dit que je vais mourrir que mon coeur va lâcher.. c’est parfois facile de me calmer et parfois extremement difficile.. une fois que la crise es passer.. je reviens à la réalité et me rend compte une fois de plus que ce n’était que de l’angoisse. Je suis suivi par une psychiatre et je compte essayer l’hypnose.. je suis très déprimer de tout ça.. je pleure souvent.. surtout après une crise je suis renfermer sur moi même. Sa m’empêche d’avancer dans la vie.. j’aimerai avoir un enfant.. mais mes peurs prennent le dessus sur moi. J’ai peur de TOUT ! Je voi la mort par tout.. et dès que je ressens une sensation « bizarre » dans mon corps.. j’ai L’alarme qui se déclenche et la crise de panique qui monte. Je suis déterminé à m’en sortir.. et je ferais tout pour retrouver ma joie de vivre.

    • Séverine Cherix dit :

      Bonjour Elodie, merci de votre message. Il y a toujours des raisons à une crise de panique. Il y a toujours un événement déclencheur, c’est obligé. Une pensée créée par vous-même de toute pièce. Je connais vos sentiments et votre frustration pour l’avoir vécu aussi. Mais il y a des solutions, ne vous inquiétez pas. Tout passe. Et si j’ai réussi à m’en sortir après 15 années d’agoraphobie, vous le pouvez aussi! 😉 Si vous voulez avancer et comprendre de manière différente par quelqu’un qui a vécu cela, vous pouvez vous renseigner sur les formules d’accompagnement que je propose pour ainsi ne plus être seule face à vos peurs. Belle suite à vous ! Séverine

Leave a Reply